Get Adobe Flash player

Archives

Vous êtes dans la catégorie Conseil municipal

Vote du budget Solidaire mais pas encore assez écologique !

Conseil municipal du 7 avril 2011

Le vote du budget est toujours un acte essentiel des collectivités, il traduit budgétairement les orientations politiques de notre majorité municipale.
Pierrefitte est une ville pauvre et l’attente de nos administrés est immense. Nos concitoyens sont confrontés aux difficultés sociales environnementales, problème d’emploi, de logement, de l’augmentation des prix du gaz, des carburants, etc.
Travailler plus pour gagner plus, maintien du bouclier fiscal, odes à la France des propriétaires… Le gouvernement continuera en 2011 à gaspiller des milliards pour des slogans qui aggravent le chômage, creusent les inégalités et ignorent l’urgence en situation de crise.

Aux slogans, s’ajoute la dissimulation. Le dogme anti-impôts perdure dans le discours, alors qu’il est responsable du déficit structurel actuel : rappelons que les baisses d’impôt depuis 2000 coûtent cent milliards d’euros de recettes annuelles à l’état.

Mais le gouvernement, plutôt que d’assumer des augmentations d’impôts justes et ciblées sur les hauts revenus et la pollution, procède à une hausse déguisée des prélèvements, en catimini, au détour d’une chasse aux niches fiscales.

Pour espérer tenir ses engagements de réduction des déficits, le pouvoir en est réduit à rêver d’une croissance forte et à organiser la pénurie dans les services publics, en commençant par le maintien de la règle dogmatique de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

Alors que le gouvernement s’attaque au crédit d’impôt pour les énergies renouvelables ou les économies d’énergie, l’argent public ne vaut pas cher lorsqu’il s’agit de soutenir des projets d’infrastructures inutiles, d’aider nos grands « champions » du nucléaire, du béton, de l’agriculture intensive… Construction de routes, d’aéroport, financement des agro carburants, dérapage financier d’ITER : ce sont des milliards qui sont gaspillés.

En refusant d’engager fortement la France dans l’économie verte, on la condamne à une double-peine : on ne réduit en rien la délocalisation des entreprises traditionnelles et on passe à coté des emplois industriels de demain lies à la révolution écologique.

L’écologie et le social marchent ensemble, l’un ne doit rien céder à l’autre. Car l’environnement n’est pas un luxe c’est une nécessite d’aujourd’hui et un investissement pour demain. Un investissement nous permettant de faire face aux conséquences économiques sociales et sanitaires du dérèglement climatique, de mieux nous préparer au renchérissement des matières premières énergétiques et alimentaires.

Sale temps pour les collectivités locales les dotations de l’état ne sont pas à la hauteur de nos besoins, l’état bloque ses transferts aux collectivités alors que la crise est venue gonfler la facture des politiques sociales et a accru nos dépenses et réduit nos recettes.

Les impôts et taxes plus communément appelé produit fiscal s’élèvent pour 2011 à 13 millions d’euros. Nous nous sommes engagés en début de mandature à ne pas augmenter les taxes locales déjà très lourdes à supporter par nos administrés. D’autres collectivités comme la Région et le Département l’ont déjà fait.

Les subventions et participations diverses sont envisagées en baisse de 6,74% soit un montant prévisionnel de 2 millions d’euros.

Le reversement de Plaine Commune, la DSC, passe à 373 000 euros pour la période de 2011 à 2015, augmentant pratiquement de 30%.

Globalement un budget total de 47 millions d’euros dont 32 millions pour le fonctionnement et 14 millions pour l’investissement.

évoquons les efforts budgétaires notamment en investissement pour 2011. C’est un budget d’investissement conséquent et ambition de 12 millions 700 euros.

4 millions 5 de recettes et après prise en compte de la capacité d’autofinancement le besoin de financement par emprunt s’élève à 6 millions 3.

Investissement c’est la construction du gymnase Des Poètes pour 4 millions d’euros après financement La mise en conformité et la rénovation de l’ESA pour 225 mille euros La rénovation du cimetière communal pour 116 mille euros L’extension et l’aménagement du poste de la PM Nous nous réjouissons aussi des efforts en direction de l’enfance et de la jeunesse pour des écoles accueillantes en bon état (rénovation de l’école Rosenberg 440 mille euros, Varlin 150 mille euros, Lemaitre 15 mille euros, notons notamment l’augmentation des crédits scolaires à hauteur de 7,80 par élèves soit un coût total de 30 000 euros. Ceci est un investissement sur l’avenir. évoquons La reconduction du montant des subventions aux associations pour un montant de 784 000 euros, associations qui sont un lien vital de démocratie et de proximité avec Pierrefittois. Mais si nous approuvons sans réserve ces orientations politiques nous pensons que des efforts supplémentaires pourraient être engagés en matière environnementale, de médiation et de démocratie participative. Ceci étant il y a des efforts faits par notre collectivité pour améliorer la qualité des transports publics et faciliter les déplacements avec la réalisation du tramway et les aménagements cyclables c’est des modes de déplacements qui vont être améliorés pour notre population. Démocratie participative en effet nous pensons que la préparation de ce budget aurait pu se faire en concertation avec la population et le tissu associatif sur une démarche participative. Démarche participative au quelle nous aurions pût attribuer des budgets participatifs par conseil de quartier. Médiation parce que sur ce sujet je pense Mr le Maire que vous avez mis tout vos œufs dans le même panier celui de la sécurité. Il ne faut pas opposer prévention et sécurité. Que mon intervention soit bien comprise nous ne sommes ni pour les voleurs de poules ni pour les voleurs de pommes, la sécurité est un droit incontournable pour nos administrés, mais la sécurité est du ressort de l’état et ce transfert de charges répercuté sur le budget de la commune donc aux contribuables Pierrefittois pèse lourd dans le budget de la masse salariale. En effet la part du cout de la masse salariale de la PM représente 39 % de la masse salariale des nouvelles embauches.

Je tenais aussi à remercier l’ensemble des services municipaux qui œuvrent au quotidien pour assurer le meilleur service public aux Pierrefittois qu’ils en soient ce soir remerciés. Le budget du personnel est une part importante de notre budget de fonctionnement. Les charges de personnel représentent 60,3% de notre budget de fonctionnement alors que les moyennes de la strate sont de 56,5%. Les dépenses de fonctionnement en évolution même si la masse salariale à été contenue en 2010 à + 1,5%. L’évolution mécanique de la masse salariale liée aux déroulements de carrière et aux augmentations diverses sont évalués à 1% soit 180 000 euros. Elle sera en augmentation de 5% par rapport au réalisé 2010.
Pratiquement 19 millions d’euros avec les charges assimilées ; elles augmentent d’un million d’euros par rapport au BP précédent. Personnel titulaire 7, 6 millions d’euros non titulaire 3,5 millions d’euros.
évoquons l’augmentation de 30 mille euros des crédits affectés à la formation du personnel.
135 agents titularisés depuis 2008, luttant ainsi contre l’emploi précaire.
Globalement Mr le Maire cher collègue nos marges de manœuvres sont étroites mais c’est un budget volontariste en termes d’investissement que nous allons voter ce soir. Le groupe des élus Verts & Associatifs est solidaire de ce budget.

-

Stéphane Robert

Adjoint au maire à la Jeunesse,
Démocratie participative, Médiation

En savoir plus sur Stéphane Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Article du 29 avril, 2011

Autres articles par